Activités - Best of 2020

SORTIE DU 21 JUILLET 2020 DANS LA MANCHE - 1ère ETAPE : Les fours à chaux du rey de Regnéville sur Mer

Par Association paléontologique de Villers (APVSM) - 21/07/2020
Le 21/07/2020
1ère ETAPE : Les fours à chaux du <span class='surligne1'>rey</span> de Regnéville sur Mer Nous sommes 9 adhérents pour cette visite des fours à chaux du rey à Regnéville sur Mer
Le site permet d’imaginer l’intense activité qui régnait en ces lieux il y a encore un siècle et demi et où travaillaient et se croisaient chaufourniers, carriers, ouvriers, clients, rouliers… 1ère ETAPE : Les fours à chaux du <span class='surligne1'>rey</span> de Regnéville sur Mer

1ère ETAPE : Les fours à chaux du <span class='surligne1'>rey</span> de Regnéville sur Mer

 

Grâce a des ambiances sonores et des commentaires qui se déclenchent au gré du parcours sur le site ainsi qu’aux 8 stations thématiques tout autour du monument nous découvrons l’histoire des fours à chaux dans la Manche, le processus de fabrication de la chaux depuis l’extraction du calcaire, les différents types de fours, la géologie….
1ère ETAPE : Les fours à chaux du <span class='surligne1'>rey</span> de Regnéville sur Mer

Nous descendons maintenant vers les 4 fours.

Construits au début du second empire (1852-1854) pour produire de la chaux destinée à l’amendement des terres agricoles de l’ouest armoricain, ces fours resteront en activité 30 ans : le chaulage des terres étant de moins en moins pratiqué, la production de chaux sera abandonnée vers la fin des années 1880.

1ère ETAPE : Les fours à chaux du <span class='surligne1'>rey</span> de Regnéville sur Mer
1ère ETAPE : Les fours à chaux du <span class='surligne1'>rey</span> de Regnéville sur Mer

Nous sommes surpris par le gigantisme des ces fours mesurant 12 m de haut et 8 m  de diamètre A feu continu Ils pouvaient produire jusqu’à 100 T de chaux /jour. En haut de ce four se trouve la bouche appelée

« le guelard », et recevait des couches alternées de pierre à chaux locale et de charbon importé des Pays de Galles. Il fallait 48h pour que les blocs de pierre se transforment en blocs de chaux

 

Nous contemplons l’intérieur d’un four : Il y faisait entre 900 et 1000°C.

L’ouverture du haut servait à recueillir la chaux vive.

L’ouverture du bas accueillait les fagots d’ajoncs ou de bruyères pour la 1ère chauffe et à recueillir les cendres

1ère ETAPE : Les fours à chaux du <span class='surligne1'>rey</span> de Regnéville sur Mer
1ère ETAPE : Les fours à chaux du <span class='surligne1'>rey</span> de Regnéville sur Mer 1ère ETAPE : Les fours à chaux du <span class='surligne1'>rey</span> de Regnéville sur Mer

A l’intérieur d’un four on peut y voir un wagonnet remplit de pierre calcaire et à l’extérieur de ce site les vestiges d’une voiture à cheval pour le transport jusqu’aux fours.

Du haut de la bouche des fours on peut se représenter au loin  le port d’échouage de Regnéville sur Mer : des goélettes déchargeant le charbon provenant du Pays de Galles et d’autres bateaux embarquant le calcaire local vers les iles Anglo-Normandes mais aussi vers la côte Nord de la Bretagne dépourvue de ressources calcaires 1ère ETAPE : Les fours à chaux du <span class='surligne1'>rey</span> de Regnéville sur Mer