Activités - Best of 2010

Les Dinosaures en Normandie : deux siècles de découvertes

Par Association paléontologique de Villers (APVSM) - 01/05/2010
Le 01/05/2010
photo

Exposé par Éric BUFFETAUT, CNRS (UMR 8538, laboratoire de Géologie de l`École Normale Supérieure), Président d`honneur de l`Association paléontologique de Villers-sur-Mer.

Un dîner-débat a prolongé cette soirée.

La Normandie est parmi les régions de France qui ont livré le plus grand nombre de restes de dinosaures. Les premières récoltes, dans les falaises du pays de Caux et du pays d’Auge, remontent au 18e siècle. G. Cuvier, au début du 19e siècle, considéra certaines vertèbres aujourd’hui attribuées à des dinosaures comme celles de crocodiles éteints d’un type particulier. Une des découvertes les plus marquantes, en 1835, fut celle d’un squelette incomplet trouvé dans la Pierre de Caen, nommé Poekilopleuron par J.A. Eudes-Deslongchamps. Avec le développement du Muséum du Havre sous l’impulsion de G. Lennier, les découvertes se multiplièrent autour du cap de la Hève. Un squelette de stégosaure trouvé par E. Savalle fut ainsi décrit en 1911 par le paléontologue hongrois F. Nopcsa. Après la destruction des collections de Caen et du Havre en 1944, la recherche des dinosaures a repris en Normandie, notamment grâce à l’activité de paléontologues amateurs. La plupart des dinosaures trouvés en Normandie proviennent de sédiments marins d’âge jurassique et crétacé, mais récemment les couches continentales du Trias supérieur du Cotentin ont aussi livré des restes de ces animaux.