Association Paléontologique
de Villers-sur-Mer

Le Villare - 14640 Villers-sur-Mer - BP 10 - tél. : 06 61 79 16 24 / 06 22 97 12 41 - Contact par mail

Activités - Best of 2019 - 18h30 : (Salle Bagot) Réunion mensuelle : exposé de Thomas Ingicco (CNRS/MNHN) sur «Peuplements des îles d’Asie du Sud-est », suivi de questions/réponses, 2. Séance de détermination de vos fossiles 3. Pot de l’amitié.

18h30 : (Salle Bagot) Réunion mensuelle : exposé de Thomas Ingicco (CNRS/MNHN) sur «Peuplements des îles d’Asie du Sud-est », suivi de questions/réponses, 2. Séance de détermination de vos fossiles 3. Pot de l’amitié.

Le 14/09/2019

Exposé sur La Préhistoire du Sud-est asiatique : Un million d’années d’aventure humaine, de Thomas INGICCO (CNRS/MNHN)

La paléontologie humaine a été inventée par Eugène Dubois qui partit découvrir le premier « chaînon manquant » entre l’homme et le singe dans les Indes Orientales (l’Indonésie actuelle), mis au jour le Pithécanthrope en 1891 – aujourd’hui rebaptisé Homo erectus. Plusieurs découvertes majeures d’Homo erectus en Indonésie et en Chine confirmèrent l’importance paléoanthropologique de la région. Près de 130 ans plus tard, à la lumière des nombreuses découvertes récentes, toutes plus spectaculaires les unes que les autres, notre regard se tourne de nouveau vers cette « cinquième partie » du monde qui se répartit sur une aire géographique très large, depuis les formations continentales au nord de l’équateur jusqu’aux archipels volcaniques aux marges de l’océan Pacifique.

Le produit récent des fouilles ont en effet conduit, pêle-mêle, à la reconnaissance d’une diversité jusqu’alors insoupçonnée au sein des hominines, avec les descriptions originales des espèces naines Homo floresiensis et Homo luzonensis, ou encore la démonstration, par les datations, de la cohabitation des Homo erectus et des premiers Homo sapiens sur la petite île de Java. C’est également sous ces tropiques que les traits de la modernité semblent s’épanouir et y apparaissent aujourd’hui comme les plus solides. C’est en Asie du Sud-est, par exemple, que les plus anciennes traces d’art pariétal sont reconnues. C’est en Asie du Sud-est, encore, que l’intensification de l’accès à la mer, mais aussi à la forêt tropicale humide, deux traits de la modernité, se développent et s’enracinent sur le temps long. Enfin, c’est en Asie du Sud-est que la mise en réseaux complexes des sociétés prend tout son sens dans l’échange, l’emprunt et la diversité entre une île appauvrie et une autre.

Cette présentation tentera de faire la synthèse d’une préhistoire régionale originale à la lumière des travaux de terrain les plus récents.