Association Paléontologique
de Villers-sur-Mer
Le Villare - 14640 Villers-sur-Mer - BP 10 - tél. : 06 22 97 12 41 / 02 31 14 51 71 - Contact par mail

Activité

Exposé de Gérard BRETON : Mon premier fossile, naissance d'une passion

Le 06/11/2010
photo

Salle Bagot (au bout de la rue Comtesse-de-Béarn),  à 20h.

Réunion mensuelle ouverte à tous, suivie du pot de fin d`année.

* Partie 1 : Vie de l’association, échos scientifiques, identification de fossiles

* Partie 2 : « Mon premier fossile, naissance d’une passion » - Exposé de Gérard Breton, Chercheur libre associé au Laboratoire Géosciences - université Rennes I, membre de l’APVSM et de Science Action Haute Normandie.

******************

Gérard Breton évoque d’abord la découverte de son premier fossile. Il avait alors 8 ans et son instituteur de CM2 avait organisé au fond de la classe une « Bibliothèque de Travail » dans laquelle le futur paléontologue emprunta une brochure : Beau fossile, qui es-tu ?  Puis, muni d’un burin et d’un marteau, le jeudi suivant, il se lança à la chasse aux fossiles dans une carrière abandonnée du centre ville du Havre, récolta un magnifique nautile, puis une Neithea aequicostata. Ultérieurement, la carrière s’avéra très pauvre…

Le conférencier retrace ensuite quelques recherches plaisantes, quelques « cas » ou énigmes qu’il prit plaisir à élucider : l’observation - une première mondiale - de juvéniles de rudistes fossilisés dans la poche incubatrice du parent ; celle, banale mais a priori illogique et incompréhensible, d’épibiontes sur le moule interne, par exemple d’une ammonite ; l’étude d’un petit crabe du Cénomanien de la Sarthe, Lithophylax trigeri, qui était musicien - il stridulait - mais aussi coprophage, une araignée de mer cénomanienne qui vieillit de plus de 40 millions d’années le rameau des araignées de mer, à l’instar d’une langouste albienne dont le genre n’était connu que dans l’actuel et se trouve donc vieilli de quelque 100 millions d’années ; l’ichnologie (c`est-à-dire l’étude des traces) du Gault du Perthois : terriers, microcoprolithes, ou encore la trace de fixation du pédoncule d’un brachiopode ; Gérard Breton termine sur le « quizz » de la soirée : deux gastrolithes, l’un de l’Albien du Perthois, l’autre du Cénomanien de Normandie.

tous les articles